Amorgos la plus belle île du monde

11 mai 1988. Il y a trente ans déjà, le film le « Grand Bleu » inondait les salles obscures de France et de Navarre. Réalisée par Luc Besson, cette odyssée nautique a vu plusieurs de ses scènes tournées sur la pittoresque île d’Amorgos. Retour sur quatre lieux mythiques à visiter absolument.

L’histoire romancée du grand plongeur en apnée Jacques Mayol est un classique du cinéma français et mondial. Ce film magnifique conte l’amicale rivalité de deux plongeurs fascinés par les profondeurs, les dauphins et le dépassement de soi. Sublimé par l’envoutante musique d’Eric Serra, ce long métrage a été tourné en grande partie sur l’île volcanique d’Amorgos.

Panaghia Chozoviotissa, le monastère troglodyte

Le début du film se concentre sur l’enfance des deux principaux protagonistes, Jacques et Enzo, avec notamment une scène d’ouverture magistrale. Un magnifique travelling longe les falaises de l’île et fait apparaître le monastère de la Panaghia Chozoviotissa. Perché au-dessus d’un précipice de 300 mètres d’altitude, ce monastère troglodyte est un joyau de l’architecture byzantine. Construit au 11ème siècle sous le règne de l’empereur Alexis I Comnène, il abrite une chapelle, une collection de manuscrits rares et une représentation iconique de la vierge nommée Panaghia. Situé à 2 km de Chora, la capitale de l’île, les visiteurs accèdent au monastère par un sentier magnifique surplombant la mer. Une visite inoubliable.

Agia Anna, la crique enchanteresse

Située au pied du monastère, la crique d’Agia Anna est certainement le plus beau spot d’Amorgos pour se baigner. Pour y accéder, il faudra marcher environ 45 minutes sur un sentier rocailleux, mais le jeu en vaut la chandelle. Sur place, la mer est d’un bleu profond et les amateurs de snorkeling seront émerveillés par les profondeurs. Dans le film, c’est sur cette plage que le petit Jacques Mayol fait ses premières gammes d’apnée.

Chora, la paisible capitale

Bâti à près de 300 mètres de haut, afin que les pirates ne puissent apercevoir le village de la mer, Chora est un lieu hors du temps où il fait bon se perdre. En hauteur sur la place centrale, le visiteur aperçoit à sa droite un rocher sur lequel se trouve les restes d’un château. À sa gauche une rangée de 10 moulins blancs qui veillent paisiblement sur le village. Dans le « Grand Bleu », Chora est l’endroit où grandissent nos deux héros, on les voit plusieurs fois courir dans les minuscules ruelles pavées au milieu des bougainvilliers.

Ormos Liveros, le sanctuaire de l’épave du « Grand Bleu »

Dans le film Enzo (Jean Réno) plonge aux abords d’une épave afin de sauver un homme. Censée se dérouler en Sicile, cette scène est pourtant bel et bien tournée à Amorgos, sur la route de Katapola vers Kalotaritissa dans le sud de l’île. Sur place, l’épave git de tout long dans une eau cristalline dans la crique de Ormos Liveros. Pour accéder à ce décor de cinéma, il est conseillé de louer un scooter pour un dépaysement total. Pour prolonger l’aventure, nous vous conseillons une rapide exploration sous-marine en masque et tuba de l’épave.

Nous espérons que cet article vous a plu, pour continuer à découvrir la Grèce n'hésitez pas à nous suivre sur facebook ou instagram

L’équipe grece.io